LE JOURNAL D’UNE CONSEILLERE MUNICIPALE

La vie politique et sociale d’un petit village de la Haute Vallée de l’Aude

  • Accueil
  • > Comment je suis devenue Conseillère Municipale d’opposition…

29 mai, 2010

Comment je suis devenue Conseillère Municipale d’opposition…

Classé dans : — evelynecodina @ 21:35

Il y a 2 ans, le 9 mars 2008, je fus élue Conseillère Municipale de Rennes les Bains, joli petit village de la Haute vallée de l’Aude, plus connu en sa qualité de dernière station thermale de l’Aude réputée pour ses eaux bénéfiques contre les rhumatismes. Je m’y suis installée en 2003 car comme beaucoup de nouveaux arrivants depuis quelques années, j’en étais tombée littéralement amoureuse. On ne sait pour quelles raisons ce petit village a un tel attrait, mais beaucoup vous le diront, ici il fait bon vivre… Enfin presque… Je me suis présentée à l’élection municipale de Mars 2008 à la demande du Maire actuel, Alain Girard, et c’est sans hésitation que j’ai répondu oui. En effet, j’avais toujours pensé que le seul engagement politique qui en vaille la peine est un engagement municipal et à fortiori dans un village à taille humaine comme Rennes les Bains. La campagne se déroula avec beaucoup de passion et d’enthousiasme et nous remportâmes les élections de justesse, certes, mais nous pensions pouvoir apporter le meilleur d’une équipe qui s’était définie comme démocratique et dans une volonté de changement. Quel ne fut pas notre surprise et notre déception lorsque rapidement après avoir été élu Maire, Alain Girard, se comporta comme un maire autocrate et vindicatif ne supportant aucune contestation avec un très fort penchant pour la contradiction…Toute demande ou proposition se voit régulièrement rectifiée d’un « non » ou au mieux d’un « oui mais » ce qui laisse supposer un possible mûrissement plus ou moins long avec une transformation de l’idée première en idée « géniale » de Mr le Maire. La réponse « peut-être, on verra » doit, elle, être traduite par « si je le décide, quand je le voudrais bien… » ou au pire « tu peux toujours courrir »… Donc l’une des particularités de Mr le Maire est de ne pratiquement jamais répondre directement et encore moins positivement à toute demande qui lui est faite. il a même été décrit comme « celui que l’on va voir avec un problème et que l’on quitte avec 3 autres à régler… » Mais tout cela ne serait pas grave si Mr le Maire n’avait une aversion totale pour la démocratie, la communication et l’information, sauf quand il juge utile de s’en servir pour appliquer sa tactique favorite très machiavélique « diviser pour mieux régner ». Ce serait acceptable s’il ne se contentait pas de diviser mais qu’il règne un peu pour le bien être et l’amélioration de notre village. Mais il ne se comporte même pas comme un « chef » capable de fédérer et d’impulser une énergie positive à son équipe, car il est incapable d’établir des relations personnelles basées sur autre chose que le rapport de force et la confrontation. Il serait intéressant de savoir s’il existe en france un autre village où le Maire est si peu apprécié (pour ne pas dire autrement…) après seulement 2 ans de mandat… La liste de tout ce qu’une très grande majorité de villageois reproche à Mr le Maire est si longue que j’ai décidé de l’illustrer dans ce blog en racontant mes aventures municipales au sein du Conseil Municipal de Rennes les bains. Puisse ce témoignage donner du courage et de l’espoir à tous ceux qui comme moi s’oppose à l’autocratie et au goût du pouvoir absolu qui envahissent souvent la tête des Maires de petites communes. Ce n’est pas irréversible, il suffit aux Elus de s’insurger et de parler au nom de la population qu’ils représentent démocratiquement … La démocratie n’est pas une utopie historique, elle est une réalité dans notre pays et nous devons la défendre avec passion et conviction, il en va de l’avenir de nos villages et notamment de Rennes les bains… à Bientôt.

3 réponses à “Comment je suis devenue Conseillère Municipale d’opposition…”

  1. szymczak dit :

    Bonsoir Madame la Conseillère Municipale,
    Au regard de vos écrits, je ne sais si je dois vous plaindre où me réjouir.
    Je pensais que notre village était une exeption en France, un si petit coin habité par 1300 habitants dirigé par un dictateur qui fait sa loi sans aucune impunité,force est de constater que je découvre au cours de mes navigations sur la toile un nombre invraisemblable de petites communes ou l’autocratie a pris le dessus sur la démocratie.

    ALORS JE VOUS SOUHAITE DU COURAGE, il vous en faudra pour honorer votre mandat, vous ne devez rien au Maire, vous avez été élue par une certaine partie de la population que vous vous devez représenter et défendre au sein du conseil, le droit, l’honneur et le devoir vous y oblige.
    Si votre autocrate n’est pas content, faites la sourde oreille, prenez comme livre de chevet le Code Général des Collectivités Territoriales, le Code de procédure Pénale et Administrative vous sera utile aussi.
    J’ai passé par là et vous pouvez me croire, j’ai eu le dernier mot.
    J’ai été élu en 1971, le conseil élu sur 2 listes, nous étions dans la minorité 8 contre 5.Le code de l’administration des communes mon livre de chevet.
    Au nombre de 4 fois j’ai demandé audience à Monsieur le SOUS-PREFET (Autorité de Tutelle en ce temps là) pour lui rapporter ce qui n’allait pas, à 4 reprises Monsieur le Sous-Préfet m’a demandé de revenir, accompagné du Maire qu’il avait convoqué pour entendre Monsieur le Sous-Préfet dire à Monsieur le Maire que j’avais raison, qu’il devait revoir sa copie et respecter les textes de loi.De telle sorte que conseiller de l’opposition j’ai été désigné par la majorité : responsable des travaux, de la voirie.
    Mon expérience de cadre dans les mines de charbon a fait que je me sentais tout à fait à l’aise pour diriger les travaux de construction de notre salle des fêtes, de conduire les travaux de voirie et de l’assainissement dont c’était les premiers pas, quelques conseillers de la majorité ont fait savoir à Monsieur le Maire leur mécontentement, surtout les cultivateurs.Quand j’ai vu que ça dérapait, j’ai fait arrêter les travaux de voirie, j’ai demandé constat à un huissier de justice, après bien des querelles avec l’entrepreneur et les ingénieurs de la DDE, j’ai décidé que les travaux ne reprendraient que si ce que je proposais allait être mis en place….Monsieur le Maire après en avoir délibéré avec ses amis m’ont donné raison (la peur du Sous-Préfét?).
    J’ai refusé de signer le budget de Monsieur le Maire et exigé que soit écrit sur le registre de délibérations pourquoi Marius SZYMCZAK refuse de signer le budget proposé par Monsieur le Maire.
    Vous voulez faire le chauffage central à l’église, ce n’est pas une mauvaise chose, je n’ai rien contre l’église, mais ma préférence irait dans le sens où nous faisons le chauffage central aux écoles en premier, pour l’église nous aviserons s’il nous reste de l’argent, tout le monde n’est pas obligé d’aller à la messe, mais tous nos enfants sont obligés d’aller à l’école, la majorité a préféré faire le chauffage à l’église par 8 voix contre 5.
    J’ai mis tout mon coeur et tout mon temps disponible pour respecter les électeurs qui m’avaient fait confiance et j’ai terminé mon mandat de conseiller.

    Vous croyez qu’avec le temps l’homme devient plus sage, certains, j’ai aujourd’hui 67 ans et je ne me suis pas senti calmé du tout quand je suis allé jeté un coup d’oeil sur le registre des délibérations du conseil municipal.C’est INIMAGINABLE ce que j’ai découvert, page par page je consulte et je suis pris par la révolte.Je demande un entretien avec Monsieur le Maire et lui dit  » Henri, tu as de la chance que je ne suis pas élu car si j’étais au conseil tu passerais plus de temps dans le bureau du Préfet qu’à la Mairie.
    N’ayant pas été écouté, J’ai donc créé mon blog et je dénonce, je dénonce tous les jours, il faut que la population soit au courant de ce qui se passe en Mairie…

    Monsieur le Maire achète par kilos avec les deniers publics,des stylos pour faire sa campagne électorale de mars 2008.

    Monsieur le Maire, Président du CCAS vend pour 0.50 euros le mètre carré un terrain du CCAS sans l’avoir fait évaluer par les domaines à un entrepreneur, 4 jours après l’entrepreneur vend le terrain à Monsieur le Maire, l’entrepreneur y construit une maison pour Monsieur le Maire, en remerciement l’entrepreneur occupe gratuitement une partie d’un hangar appartenant à la commune pour y habriter ses camions et matériaux.
    Monsieur le Maire se délivre lui même le permis de construire pour cette maison.Le permis de construire n’est pas transmis à l’autorité chargée du contrôle de légalité.

    Monsieur le Maire vend à sa fille un terrain à bâtir, les travaux commencent le 30 Juin 2009.
    Le conseil municipal délibère sur le prix de vente de ce terrain en septembre 2009, mais alors combien l’a payé sa fille, dans la précipitation il délivre un permis de construire à sa fille, permis de contruire qui n’est pas signé par Monsieur le Maire, permis de construire qui n’est pas transmis à l’autorité chargée du contrôle de légalité.

    Sans aucune délibération, sans aucune concertation avec la population et avec les riverains, Monsieur le Maire signe avec orange un bail pour 12 ans et autorise l’implantation d’une antenne-relais, le conseil municipal laisse faire.

    Monsieur le Maire visite à domicile les membres du comité des sports imposant le poste de Président des sports à l’un de ses courtisans faute de quoi la subvention serait revue à la baisse.

    Comme nous sommes une commune qui a fusionné avec sa voisine en 1973, Monsieur le Maire refuse de subventionner le CCAS de la commune associée ne budgetisant que la commune mère, un viol des textes de loi, le CCAS de la commune associée doit être dirigé par le Maire Délégué.

    Pour obtenir une copie de délibération du CCAS que Monsieur le Maire refusait de me donner, il m’a fallu prendre rendez-vous avec Monsieur le Maire et je m’y suis présenté accompagné d’un huissier de justice (payé avec mon argent).

    J’ai encore beaucoup de délibérations à passer au crible mais déjà: 10 PLAINTES au Pénal, 5 au Tribunal Administratif, 5 saisines de la CADA.

    Je prépare une copie de toutes mes plaintes que je vais ventiler à Monsieur le Sous-Préfet, à Monsieur le Préfet, à Monsieur le Ministre de l’intérieur, à la presse écrite locale et nationale, à la radio locale et à FR3.

    L’avenir politique de Monsieur le Maire est fortement compromis, les élections partielles sont proches.

    Je vais me représenter pour apprendre aux jeunes conseillers ce qu’est la démocratie et la gestion saine d’une commune.

    TENEZ BON, ne craignez personne, si vous avez, et je suis certain que vous l’avez, cette volonté de servir votre commune pour le bien de tous, vous arriverez à faire tomber les mauvais gestionnaires.

    Je vous souhaite courage et bon vent.

    Je vous invite à visiter mes blogs:
    szymczak.unblog.fr/

    Marius SZYMCZAK
    zymzak@wanadoo.fr

  2. szymczak dit :

    Bonsoir,

    Si vous me rendez visite sur mes blogs il faut que vous sachiez que j’ai enlevé tous les articles qui sont en rapport avec les plaintes déposées.

    Ils réapparaitront un jour proche…forcément.

    Bien à vous
    Marius SZYMCZAK

  3. copinage dit :

    Merci pour ces témoignages. Je suis du même « club », j’ai le sentiment d’être un alibi démocratique. J’ai tenté de me faire entendre, en vain, jusqu’à ce que le conseil municipal auquel j’appartient ne dépasse les bornes. Ici, les élus ont oublié qu’ils ne sont que les représentants des habitants de la commune, ils font la sourde oreille aux mécontentements et aux signaux que la population leur envoie.
    Chez nous c’est le règne de l’orgueil (sans limite), celui du maire en premier lieu. Les autres élus ne sont que des pantins, certains dépourvus d’esprit-critique, d’autres de courage, ce que j’explique ici :
    http://www.made-in-poitou.fr/?page_id=2
    NB : j’aimerais relayer l’article de Robert Cuq sur mon blog, comment en avez-vous obtenu l’autorisation ?…
    Merci, bon courage à tous.
    Copinage.

Laisser un commentaire

 

jevoushaimetous |
philomélimomo |
L.A.L.M SERVICE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | CONCERT ET SPECTACLE
| ETHIQUE ET PHILOSOPHIE MORALE
| Chemaudin - Le Journal de S...